Dépêches

Fiscal TPE

Date: 2019-06-20

Fiscal

TAXE FONCIÈRE

Les propriétaires d'immeubles au 1er janvier de l'année d'imposition sont soumis à la taxe foncière y compris s'ils donnent leur bien en location. La taxe foncière est assise sur la valeur cadastrale du bien diminuée, dans le cas général, d'un abattement de 50 % pour les propriétés bâties ou de 20 % pour les propriétés non bâties.

Lorsque le locataire a réalisé des aménagements, ceux-ci doivent-ils être pris en compte pour l'évaluation de la base imposable à la taxe foncière ? Non selon le Conseil d'État qui se réfère à l'article 555 du Code Civil en vertu duquel le propriétaire de l'immeuble est en droit à l'issue du bail :

- soit de conserver la propriété des plantations, constructions et ouvrages fait par le locataire avec des matériaux appartenant à ce dernier

- soit d'obliger le locataire à les enlever.

En cas de conservation, l'accession à la propriété ne peut intervenir qu'à l'expiration du bail. Par conséquent, la hausse de la base d'imposition à la taxe foncière ne doit intervenir qu'à la fin du bail.

Arrêt du Conseil d'Etat n° 421253 du 20 mai 2019

Retourner à la liste des dépêches Imprimer